Endométriose, changer son alimentation ?

27 mars 2020

Sans être un remède miracle, contrôler son alimentation et éviter certains aliments inflammatoires peuvent grandement aider à soulager vos troubles digestifs et diminuer l'inflammation chronique causée par l'endométriose, peut-être une nouvelle motivation pour renoncer à la «petite» fondue du Nouvel an ou au super croissant du dimanche matin ?

Les symptômes de l’endométriose digestive

Comme mentionné dans mon article sur les symptômes de l’endométriose, les lésions d’endométriose peuvent se retrouver sur plusieurs organes digestifs, généralement sur le rectum, le côlon (sigmoïde) et l’intestin grêle, et plus rarement sur l’appendice, le foie, la rate, l’estomac, le péritoine, …

En fonction de la localisation de ces lésions, vous pouvez remarquer différents symptômes digestifs 1 :

  • des troubles digestifs ou symptôme de l’intestin irritable causant des douleurs et des crampes au ventre, une alternance entre de la constipation et des épisodes de diarrhées, des ballonnements, un besoin urgent d’aller à la selle,… Ces troubles apparaissent le plus souvent en période de règles. Pour ma part, j’avais de longues périodes de constipation et une période de diarrhée dès l’apparition des règles et ce pendant mes trois premiers jours de règles.
  • des douleurs pendant la défécation peuvent être le signe d’un nodule d’endométriose sur le rectum.
  • de la rectorragie ou des saignements par l’anus qui surviennent au moment des règles.
  • de la dyspareunie ou douleurs lors de la pénétration qui peuvent être le signe d’un nodule d’endométriose derrière l’utérus ou sur le rectum.

Un régime adapté à l’endométriose : l’alimentation anti-inflammatoire

Pour faire simple, l’endométriose va provoquer des phénomènes inflammatoire qui vont eux même à terme pourvoir être à l’origine de l’apparition d’adhérences qui vont modifier l’anatomie pelvienne et créer des douleurs. Je vous renvoie vers mon site cycliques.fr pour mieux comprendre comment les adhérences se forment et pourquoi avoir une alimentation anti-inflammatoire peut calmer les douleurs.

Sans être un remède miracle, contrôler son alimentation et éviter certains aliments inflammatoires peuvent grandement aider à soulager vos troubles digestifs et diminuer cette inflammation chronique, peut-être une nouvelle motivation pour renoncer à la petite fondue du Nouvel an ou au super croissant du dimanche matin ?

Pour ma propre expérience, je suis allée voir une diéteticienne et naturopathe pour qu’elle m’accompagne dans ce changement que je n’arrivais pas à effectuer seule voici une petite liste simplifiée de ce que j’ai changé dans mon alimentation :

  • Bannir la viande rouge.
  • Bannir les plats transformés car trop de sels, d’additifs et de plastique.
  • Éviter le sucre en achetant de la farine complète donc gâteaux, pâtes demi-complets, pains complets.
  • Éviter le lait de vache et préférer de manière limitée le lait de brebis, chèvre.
  • Éviter l’alcool
  • Bannir le soja
  • Avoir quelques journées sans laitages et/ou gluten particulièrement lors des règles
  • Favoriser les fruits et légumes

Il ne s’agit ici que d’une liste simplifiée et il faudra aussi faire vos propres tests. Nous ne réagissons pas tous de la même manière aux aliments que nous ingérons, écoutez-vous et si vous le pouvez, notez ce que vous mangez et vos sensations. Si vous avez la possibilité d’aller voir un diététicien je vous le conseille, il pourra vous accompagner durant ce processus et vous aider à trouver des plats en accord avec cette nouvelle alimentation.

Idée

Il peut être également intéressant de lancer une prise de note de vos repas et vos symptômes associés : maux de ventre, constipation, douleurs, diarrhées,…

Mon expérience

Pour mon expérience personnelle, j’ai eu la possibilité de faire des changements petit à petit sur quelques années car tout faire d’un coup me semblait insurmontable. En intégrant ces changements à mon rythme, ils ont commencé à faire partie de mon quotidien et il me semblait ensuite plus facile d’intégrer le changement suivant.

J’ai tout d’abord banni la viande en devenant à l’époque végétarienne (j’ai depuis réintégré quelques poissons dans mon alimentation ne trouvant pas assez de protéines végétales en n’ayant pas accès au soja et sachant que les poissons gras sont un bons anti-inflammatoire). Je dois dire que j’ai rapidement senti le changement sur mon confort digestif en disant adieu à des années de constipation et de ballonnements ; ça a été pour moi une libération.

J’ai ensuite commencé à acheter des pâtes et du riz semi-complets, cette fois-ci le changement n’a été flagrant que lorsque je me suis mise à exceptionnellement manger des pâtes blanches, je me sentais de nouveau constipée. Quand j’ai le temps, j’essaye de faire mes propres gâteaux à base de farine complète pour les pâtisseries. Enfin, dernier changement qui a été le plus compliqué, je me suis débarrassée de la baguette de pain pour la troquer contre des pains complets et je vois la différence en terme de confort digestif.

J’ai petit à petit arrêté d’acheter des aliments transformés, avec une envie de limiter également mes déchets, pour les remplacer majoritairement par des plats faits-maison (merci le congélateur pour préparer tout ça d’avance) ! J’essaye depuis quelques temps de limiter de plus en plus les laitages.

Dernière petite expérience, j’ai fait 3 jours complets sans gluten ni laitage les trois premiers jours de mes règles et j’ai trouvé que c’était très bénéfiques sur mes sensations, notamment moins de tiraillements (qui sont je pense dûes aux adhérences).

Les ressources pour vous aider

soulager l'endométriose sans médicaments Stéphanie Mezerai Sophie Pensa livre méthode phytothéraphie alimentation soulager l'endométriose sans médicaments Stéphanie Mezerai Sophie Pensa livre méthode phytothéraphie alimentation

Outre mon expérience personnelle et le suivi de ma diététicienne, j’ai tiré beaucoup d’enseignement du livre Soulager l’endométriose sans médicaments de Stéphanie Mezerai et Sophie Pensa qui est pour moi un incontournable. Ce livre vous donnera des conseils sur les médecines complémentaires, des exercices physiques et la partie sur la nutrition est bien plus complète que tout vous pourrez trouver sur Internet. C’est un plaisir de s’y replonger régulièrement pour y glaner des conseils, il est extrêmement bien fait et pour celles qui ne savent pas comment se lancer il y a un programme de deux semaines de nutrition et d’exercices avec une liste de courses pré-faite et des tas de recettes. Je le conseille absolument !

Dans la même veine il y a le livre de Fabien Pascio : L’alimentation anti-endométriose, que je n’ai pas lu mais qui peut être utile.

Sources

À Suivre

Article

Journal d'observation, une aide au diagnostic

Lire

À propos de l'auteur : Endonymous est l'auteure d'une BD autobiographique appelée Deux ans plus tard dans laquelle elle raconte comment elle vit avec cette maladie intime qu'est l'endométriose et son expérience d'endo-girl.

Articles liés

Article

L'endométriose c'est quoi ?

Je suis une statistique. Cette femme sur dix qui a de l'endométriose. Je suis ce qu'on appelle une endo-girl. Quand j'ai appris que j'avais cette maladie chronique j'ai eu besoin de comprendre au maximum le mécanisme de celle-ci. Alors pour expliquer cette maladie intime qu'est l'endométriose, regardons d'abord comment fonctionnent l'utérus et l'endomètre.

Lire
Article

Ai-je de l'endométriose ?

L'endométriose est une maladie féminine qui touche une femme sur dix. En France, cela représente 2 à 4 millions de malades. Malgré un nombre important de patientes atteintes, le diagnostic reste encore long notamment parce qu'il existe un manque sévère de communication autour de cette maladie entraînant un manque de connaissance du grand public. Quels sont les symptômes de l'endométriose ?

Lire
Article

Une BD sur l'endométriose

En avril 2016, on me diagnostiquait une endométriose de stade 4. Je pensais alors pouvoir être prise en charge et en finir avec cette errance médicale que je vivais depuis des années, mais malheureusement ce n'était que le début d'une longue galère, de beaucoup de douleurs et de désillusions notamment envers le monde médical.

Lire
Article

Journal d'observation, une aide au diagnostic

Il n’existe aucun test en ligne facile à faire pour savoir si on a une endométriose mais si vous avez des doutes sur une possible endométriose il peut être intéressant d’entamer un processus d’observation et de notes pour le partager à votre médecin et aider au diagnostic. Dans cet article, je vous partage un outil j'utilise pour suivre mes douleurs.

Lire
Si vous avez aimé cet article, partagez-le !

Inscrivez-vous à la newsletter

Et recevez la suite de Deux ans plus tard.

S'inscrire

Suivez les nouvelles sorties sur les réseaux sociaux !